Préparer son aventure,  PVT Chili

PVT Chili : passer son permis de conduire chilien

Passer son permis au Chili, conduire uniquement avec son permis français ou le coupler avec le permis international ?


Permis français ou chilien ?


La question du permis s’est rapidement posée lors de notre arrivée au Chili. Nous avons eu toutes sortes d’avis : que le permis français suffisait, que de toute façon il était très rare de se faire contrôler, qu’on pouvait jouer à faire les idiots ou qu’un billet dans notre passeport nous aiderait à passer les frontières. Certains avaient pu, il y a quelques années, changer directement leur papier rose contre un permis local, d’autres ne l’avaient jamais repassé et payaient les éventuelles amendes qui pouvaient tomber.
En pratique, il existe un certain flou juridique (méconnaissance des visas temporaires et des lois qui en découlent) qui vous permettrait de passer entre les mailles du filet en cas de contrôle. En effet, le permis français est toléré les trois premiers mois, ce qui correspond à la durée d’un visa touriste. Vous pouvez coupler votre document français avec le permis international mais il ne s’agit que d’une simple traduction et il ne se substituera pas au document chilien.

En cherchant des informations auprès de sources plus officielles, nous avons lu sur le site de l’ambassade de France au Chili :

Tout Pvtiste au Chili est considéré comme résident temporaire, il doit donc repasser son permis au Chili.


L’inscription au permis chilien


Nous avons donc décidé de ne pas jouer avec le feu et de tenter ce fameux permis chilien. Il nous permet d’être plus sereins en cas de contrôle et au passage des frontières et surtout de ne pas avoir de problème avec notre assurance qui pourrait se retourner contre nous en cas d’accident.

Pour l’obtenir, vous pouvez vous inscrire auprès de la dirección de transito de la commune de votre choix pour 35 000 pesos (soit 45 euros).
Les documents à fournir sont :

  • Numéro de RUT et carte d’identité
  • Justificatif de domicile de la commune en question ou attestation de logement notariée si vous êtes hébergé
  • Certificat d’étude prouvant un enseignement basique c’est à dire niveau brevet des collèges

C’est pour ce dernier que les choses se compliquent. En effet, il vous faudra faire certifier votre diplôme pour qu’il soit valable au Chili.


La certification de diplôme français au Chili


Cette certification se fait en trois étapes et vous obligera à repasser par la capitale. Avec un peu d’organisation, tout peut être fait en une matinée.

Première étape : envoyer votre diplôme à l’Institut français. Pierre a envoyé son BTS en format PDF par mail à la personne en charge soit Delphine Yribarren. Nous l’avons eu au téléphone et elle a été très réactive. Quelques heures plus tard, nous avions la possibilité de récupérer l’enveloppe contenant le certificat en espagnol directement à l’Institut Français qui se situe avenida Francisco Noguera 176 – Providencia – Santiago – Chile. Métro Pedro de Valdivia – du lundi au vendredi de 9 h à
19h45 et le samedi de 10 h à 13h45. Démarche gratuite et immédiate.

Deuxième étape : Légaliser le certificat auprès du consulat de France :
Condell 65 – Providencia – Métro Salvador – ouvert lundi, mardi, jeudi et vendredi de 9 h à 12 h.
Cette démarche vous coûtera envriron 30 € à payer en pesos selon le cours du jour. Vous pouvez bénéficier d’une réduction si vous êtes inscrit au registre des français de l’étranger et le paiement se fait par chèque ou en espèce.

Troisème étape :  Légaliser la légalisation auprès du ministère des Relations extérieures Chilien situé au Agustinas 1320 – Piso 1 – Santiago Centro – Métro Moneda – ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 14 h. Démarche gratuite et immédiate, avec une bonne demie heure d’attente pour notre part.


Le passage du permis


Une fois les documents nécessaires avec lui, Pierre s’est inscrit dans la commune de San Francisco de Mostazal, à 65 km de Santiago. Nous avions des connaissances là bas qui ont pu nous aider et dire qu’ils nous hébergeaient. Il a obtenu une place rapidement, dans la semaine suivant sa demande.

L’examen se déroule en trois étapes :

  • Examen médical qui consiste en un bilan de la vue, de l’ouïe et des réflexes
  • Examen théorique qui existe en espagnol ou en anglais
  • Examen pratique c’est à dire la conduite. Attention il vous faudra fournir le véhicule !

Si l’examen médical n’est qu’une formalité, l’examen théorique est plus pointilleux. On vous recommande de bien lire le PDF conseillé avant de vous présenter car les questions sont assez précises. Le manuel est téléchargeable ici : Libro del Nuevo Conductor Clase B
Le code est sur 38 points, il vous en faudra 33 pour le valider. L’examen dure 45 minutes et il y a trois questions qui comptent double.
Les questions tournent autour du code de la route bien sur mais aussi sur les signalisations et les législations : par exemple la réglementation des sièges pour enfants.

La conduite est plus simple : il y a quelques parcours à mémoriser, d’environ 3km chacun. Vous pouvez passer directement cette partie le même jour que l’obtention du code. L’examinateur a permis à Pierre de faire le parcours une fois avec moi comme copilote puis il m’a déposé et est parti faire son examen. Ce sont vos fautes qui sont évaluées et vous n’avez pas droit à plus de 2 fautes graves ou 10 fautes légéres au total. Certains points sont également directement éliminatoires (couper la route à quelqu’un par exemple). A l’aller, vous emmenez votre examinateur d’un point A à un point B et au retour, vous suivez ses indications.

Une fois les trois étapes validées, vous récupérez votre permis le jour même.

Bon à savoir : la première inscription vous donne droit à deux essais. Si après ces deux tentatives vous n’avez pas obtenu la partie théorique, vous devrez attendre un mois pour essayer à nouveau. Il faudra alors repayer les 35 000 pesos et vous aurez droit à deux nouveaux essais. Si vous ne réusssisez toujours pas, le délai d’attente passe à 5 mois.

Le Graal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Facebook
Instagram