Argentine,  Partir à l'aventure

Argentine : une semaine dans la région de Mendoza

Après 4 mois au Chili, nous avons décidé de traverser la frontière pour une semaine et découvrir la région de Mendoza en Argentine.


Le passage de la frontière Chili – Argentine : douane, parque Aconcagua et Puente del Inca


La route est sublime, en plein milieu de la Cordillère des Andes. Nous empruntons le paso Los Libertadores, à 3100 m d’altitude et rencontrons rapidement la neige sans pour autant que la route ne soit bloquée. 

Sur la route de la frontière

Au niveau des contrôles de la douane dans le sens Chili – Argentine, ce fut pour nous très rapide, pas plus de 15 minutes pour avoir nos passeports tamponnés. Nous étions prêts à montrer le moindre recoin du van mais la douanière n’a fait qu’un tour rapide, nous a demandé si on avait des légumes ou des fruits et c’était tout. Pas de contrôle du coffre de toit, de la cuisine ou de nos sacs. 
En revanche, le contrôle au retour a été plus poussé, le van a entièrement été fouillé et on nous a confisqué notre ail (chilien pourtant !) et recommandé de ne pas avoir de bois non vernis, même le lambris qui couvre notre isolant. 
Deux sites nous ont été utiles pour préparer ce passage : tout d’abord le twitter Los Libertadores pour être informés en temps réel de l’ouverture de la frontière et le site officiel du service agricole qui vous indique en détails les aliments et objets que vous devez déclarer.
Notre conseil : déclarez tout, cela vous évitera toutes sortes d’amendes ! Vos objets interdits seront confisqués mais vous n’aurez pas à payer pour ça.

Point assurance : pour sortir du Chili, il vous faudra contracter une assurance internationale pour la durée de votre séjour en Argentine.
Il existe des contrats pour 3, 5 ou 10 jours ou à plus longue durée pour un mois, 6 mois ou un an. La plupart de ces contrats vous couvrent aussi dans d’autres pays comme le Pérou ou la Bolivie par exemple.
Nous avons opté pour la compagnie MAPFRE et payé 17700 pesos chiliens (22€) pour 10 jours. 
Nous vous recommandons vivement de ne pas faire l’impasse sur cette étape car l’assurance est obligatoire et vous sera demandée en cas de contrôle dans le pays et éventuellement au passage de la frontière.
Et croyez nous, en Argentine, la police et les contrôles sont partout !

Au même niveau que la douane, vous trouverez le Parque Aconcagua

L’Aconcagua est la plus haute montagne d’Amérique Latine, elle culmine à 6962m et pas question de faire son ascension sans de solides aptitudes en alpinisme et un guide. Deux sentiers sont possibles en cette saison, un de 2 heures qui coûte 200 ARS/personne (4€) et 1 gratuit qui se fait en 5 minutes et vous conduit à un mirador où l’on aperçoit le géant. Nous avons fait les deux et nous en avons pris plein les yeux. Vous randonnez à 3100m d’altitude mais le parcours n’est pas difficile si vous êtes bien équipés en hiver (doudoune, écharpe, gants et chaussures adaptées à la neige et la glace).  

On vous conseille aussi de faire un petit arrêt au Puente del Inca qui est à 2 km du parc.
Cet ouvrage semi naturel servait de pont au dessus du rio Mendoza à l’époque pré colombienne. Ses couleurs viennent de l’eau chargée en sel et en soufre.

Puente del Inca

Nous passons nos nuits d’arrivée et de départ à l’embalse de Potrerillos qui vaut un arrêt. Cela nous a d’ailleurs rappelé le Cajón de Maipo au Chili. 


Mendoza


La ville de Mendoza en elle même ne nous a pas spécialement emballé. Certaines places sont mignonnes mais beaucoup étaient en travaux et pour un samedi, les rues étaient désertes. Nous sommes passés devant la cathédrale mais elle était aussi fermée. Enfin, nous avons visité le Museo del Area Fundacional qui retrace l’histoire du développement de la ville. L’entrée nous a coûté 70 pesos chacun (1,40€) et elle nous donnait accès à l’aquarium municipal si nous le souhaitions. 

Côté bonne adresse, nous avons testé le Anna Bistro qui propose des plats aux alentours de 12€ et notamment des feuilletés au chèvre à tomber par terre et du savoureux boeuf argentin. Le décor est agréable, dans une cour au milieu des arbres qui vous fait oublier que vous êtes en pleine ville. 


La Bodega Krontiras


Nous ne pouvions passer dans la région de Mendoza sans visiter au moins une bodega et un domaine viticole ! 

Comme au Chili, il existe une route des vins en Argentine et vous trouverez de nombreux domaines à visiter et surtout de nombreux lieux où déguster !
Il existe aussi quelques domaines de fabrication d’huile d’olive si cela vous intéresse. 

Nous avons choisi la bodega Krontiras qui produit du vin selon les méthodes et la philosophie de la biodynamie. Elle est située à 27 km de Mendoza, à côté de la ville de Perdriel. L’architecture de la cave est basée sur le nombre d’or utilisé aussi en peinture ou en musique. Elle n’a aucun angle droit pour ne pas briser le flux énergétique et la circulation des énergies. Aucun produit chimique n’est utilisé et certaines étapes de la vinification sont faites par rapport aux cycles lunaires. La gravité est également beaucoup privilégiée, de l’arrivée des raisins à la mise en cuve. Le marc de raisin et les excréments des chevaux sont utilisés pour faire de l’engrais naturel. Contrairement aux caves biodynamiques que Pierre avait visité en France, l’équipement est moderne et la production est plus importante. 

Le cépage principal est le Malbec. Nous avons pu déguster un vin blanc qui provient du terroir de la Rioja, un Blend (mélange de Malbec et d’Aglianico) et un vin rouge élevé 18 mois en barrique. 

La cave se visite du lundi au vendredi de 9h à 16h et le samedi de 9h à 13h pour 300 ARS (6€) par personne, dégustation de trois vins comprise. La visite complète dure environ 45 minutes. 
Si cela vous a plu, les bouteilles sont très abordables : entre 200 et 700 ARS soit entre 3 et 14€. Nous sommes repartis avec une bouteille chacun : un blanc pour moi et un rouge pour Pierre. 
Vous pouvez aussi réserver une promenade à cheval qui sera suivie du même tour de visite de la bodega et d’un barbecue si vous prenez le package complet. 


San Rafael et son canyon


Nous sommes descendus au sud de la province pour aller voir le canyon de San Rafael, à 250 kilomètres de Mendoza. Les paysages sont réellement à couper le souffle et on vous le recommande vivement surtout en basse saison et hors week-end. San Rafael est la capitale argentine du tourisme d’aventure et en haute saison, vous trouverez des dizaines d’agences qui proposent du rafting, du catamaran, du kayak, du canyoning, du parapente, de l’accrobranche, de l’escalade, de la spéléologie ou des promenades à cheval. Malheureusement pour nous, les rivières étaient à sec et les agences fermées !

Pour conclure, nous avons apprécié notre passage en Argentine. Certains paysages étaient fous même si pendant plusieurs centaines de kilomètres nous n’avons croisé aucun relief. La ville de Mendoza n’est pas un arrêt indispensable selon nous, privilégiez plutôt la nature et les activités de San Rafael en saison. Et si vous rentrez ou sortez du Chili, passez la frontière par la route, vous ne serez pas déçus ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Facebook
Instagram