Chili,  Partir à l'aventure,  Sud Chili

Patagonie Chilienne #1 : la Carretera Austral

Nous voici enfin arrivés sur la Carretera Austral, cette route mythique qui s’étend de Puerto Montt à Villa O’Higgins au Chili.
Nous faisons un détour par l’Argentine pour atteindre le premier point qui nous intéressait : le volcan Chaitén dans la ville éponyme.
Un ferry la relie à l’île de Chiloé mais les tarifs sont assez élevés. Nous ne regrettons pas notre choix : la route est magnifique et les paysages enneigés nous enchantent. 

Passage frontière Chili-Argentine au niveau d’Osorno, Paso Cardenal Antonio Samoré

Le saviez-vous ?

La Carretera Austral a un autre petit nom : le sentier Général Pinochet. On la préfère sous sa première version !


L’ascension du volcan Chaitén


Nous établissons notre camp à 12km de la ville sur la plage de Santa Barbara, qui est superbe et très tranquille en ce mois d’octobre. Nous y restons 3 jours et voyons des dauphins et des lions de mer chaque jour. 

Playa Santa Barbara

Le volcan est à 24km au nord et vous pouvez faire son ascension gratuitement, sans guide. Nous avons mis 3h A/R en faisant quelques pauses en route. Le sentier est tout en escaliers, pas de zone plate en perspective. Nous rencontrons la neige au sommet ce qui donne encore plus de charme à la vue.

Le sentier du volcan Chaitén

Nous rencontrons un couple hispano français adorable avec qui nous faisons la rando et que nous prenons en stop. En échange, nous trouvons à nous doucher dans l’auberge où ils logent et nous partons diner en ville tous les 4. Un super moment de partage !

La Carretera Austral nous émerveille, après avoir passé tant de temps dans le désert, la végétation nous avait manqué. Sur la route 240, nous nous arrêtons admirer deux cascades : le salto del Condor et celui de la Virgen.

Après un passage à Coyhaique, plus grande ville des environs où nous vous recommandons de faire le plein de gaz, d’argent liquide et d’éventuelles pièces mécaniques, nous continuons en direction de Puerto Rio Tranquilo, petit village de 400 habitants au bord du lac General Carrera.
Le lac est immense : 1850 km2 que se partagent le Chili et l’Argentine. Du côté argentin, il change d’ailleurs de nom et devient le lac Buenos Aires. Il s’agit du quatrième plus grand lac d’Amérique du Sud. 

Puerto Rio Tranquilo est célèbre pour les Capillas de Marmol, les fameuses cathédrales de marbre. L’activité principale du village est le tourisme et de nombreuses agences vous proposent de faire les tours des environs. Attention cependant vous ne trouverez aucun distributeur en ville et tous les commerces et agences ne prennent pas forcément la CB. Pour retirer nous avons du utiliser différents stratagèmes : demander à une épicerie de nous donner du liquide en échange d’un paiement par carte ou attendre à la station service que quelqu’un souhaite payer en liquide, lui faire son paiement en carte et récupérer le cash. 

Côté douche et lessive en hors saison, tout se complique mais nous avons fait la rencontre d’Omar, le gérant du camping Rio Chirifo qui nous a énormément aidé en nous permettant de prendre des douches et faire des lessives chez lui moyennant finance évidemment.


A la découverte des cathédrales de marbre


Il y a deux façons principales de faire ce tour : en kayak ou en bateau. La plupart des agences proposent l’excursion en bateau à 10000 pesos/personne (12€) pour le tour d’une heure ou 20 000 pesos/personne (25€) pour le tour de 2h. Le kayak est plus cher aux alentours de 35 000 pesos (40€) Nous étions un groupe de 6 et avons réussi à négocier le prix du grand tour à 15 000 pesos/personne (17€) . N’hésitez pas à tenter de faire la même chose, le prix initial étant abusif d’après nous.
Nous avons opté pour l’agence Mármol Expediciones qui acceptait notre meilleure négociation. 

L’idéal est de faire l’excursion avec le soleil, les reflets turquoise de l’eau ne vous décevront pas ! Le vent peut aussi être très fort dans la région, renseignez vous bien en amont car certains jours les bateaux ne partent pas par mesure de sécurité.

Le grand tour vous emmène d’abord aux Capillas de Marmol. Notez qu’en été austral, l’eau monte et vous permet de quasiment toucher le plafond. Nous étions sur place en octobre et le niveau était beaucoup plus bas.

Le bateau poursuit son itinéraire jusqu’à la fameuse cathédrale de marbre dont il fait le tour puis se dirige vers l’île Panichini où vous pourrez admirer d’autres formations similaires. Selon nous, le tour d’une heure suffit, cette partie n’est pas plus impressionnante que la première. 

Le saviez-vous ?

Les falaises de marbre ont été victimes d’une forte érosion et ont été sculpté par la force des éléments. L’eau du lac vient des glaciers d’où sa couleur bleue.


 Le Glacier des Explorateurs 


L’anniversaire de Pierre tombait pendant notre séjour à Puerto Rio et nous avons décidé de fêter ça en s’offrant la marche sur le Glacier des Explorateurs dans la vallée éponyme. 

L’accès se fait uniquement avec un tour guidé et nous avons payé 80 000 pesos/personne (90€). Le prix inclut le trajet, l’entrée au parc, le matériel (casque, crampons et guêtres) et le repas du midi (un sandwich, des barres de céréales, un jus et un fruit).
Nous avons réservé avec l’agence 99% Aventura, la seule qui partait ce jour là. 

Le départ se fait à 8h, nous sommes un petit groupe de 6 : 3 israéliens, 1 chilien et nous. Une cinquantaine de kilomètres nous séparent du début de la randonnée. En chemin, nous nous arrêtons admirer la cascade La Nutria.

La Nutria

 La randonnée commence par un passage dans la forêt, assez facile.
S’en suit une plus longue marche dans des cailloux qui rendent la progression plus lente (autrefois le glacier s’étendait sur toute cette surface). Enfin, nous arrivons au pied du glacier et enfilons nos crampons. La marche sur le glacier est splendide : face à nous s’étend une mer blanche (le glacier donne vraiment cette impression de vagues) parfois entrecoupée de failles avec une eau d’un bleu si turquoise qu’elle parait irréelle. 

Nous entrons dans un premier tunnel de glace puis nous dirigeons jusqu’à l’extrémité de la zone praticable du glacier où nous pique niquons. Ensuite, un deuxième tunnel nous attend qui conduit à une grotte de glace souterraine. Celui-ci est beaucoup plus impressionnant et nous emmène dans les profondeurs du glacier. Si à l’extérieur, on entend la glace bouger, à l’intérieur tout est silencieux. 

Le saviez-vous ?

Ce glacier souffre bien entendu du réchauffement climatique. D’après les estimations, il aura disparu dans 5 ans. En effet, sa situation géographique dans la vallée ne lui permet pas de se régénérer assez rapidement et il perd des dizaines de mètres par an.

A voir aussi sur la Carretera Austral :

  • Parque Pumalin 
  • Parque Queulat
  • Parque Cerro Castillo (fermé en octobre car trop de neige sur ses sentiers)
  • Parque Nacional Patagonia 

On voudrait ajouter aussi un mot pour nos amis Clémence, Martin, Thibaut et Ronan avec qui nous sommes restés 10 jours sur Puerto Rio pour les aider dans une galère avec leur van. Notre campement de gitans au bord du lac Tranquilo nous manquera, les parties endiablées de Mölkky et les apéros aussi. Besos les copains !

4 commentaires

  • guillotin

    L un des + beaux voyages en terme de paysages et de photos de glacier!
    C est juste magnifique et terriblement desesperant de savoir que tout cela va disparaître!
    Merci pour le partage avec nous ‘voyageurs immobiles!’👌

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Facebook
Instagram